Grands Projets de recherche 2018

Lancement du projet Connect Talent MILCOM “Multimodal Imaging and Learning for COmputationnal Medicine”

[legende-image]1488297233492[/legende-image]
L’appel à projets Connect talents de la Région des Pays de la Loire attire sur le territoire des figures scientifiques de renom. Diana Mateus a ainsi rejoint le Laboratoire des Sciences du Numérique de Nantes pour mener son projet de recherche intitulé MILCOM avec une équipe pluri disciplinaire d’une dizaine de personnes. Il associe sciences des données et santé, et porte sur l’application de l’apprentissage machine (machine learning) à l’analyse d’images médicales multimodales pour la validation et la découverte de biomarqueurs en oncologie. A terme, les travaux de Diana Mateus devraient permettre d’apporter une aide aux oncologues pour poser un diagnostic et proposer un traitement personnalisé aux patients souffrant

Diana Mateus a obtenu une thèse à l’INRIA et l’université de Grenoble. Elle a passé huit ans à la TUM (Technishe Universität de Munich) au sein du Département informatique. Elle a reçu le prix Laura Brasi – Outstanding in science.

Le site SEM-REV accueille Floatgen, la 1ère éolienne offshore française qui produit désormais

[legende-image]1488297227916[/legende-image] Après deux ans de construction dans le port de Saint-Nazaire, l’éolienne est remorquée puis amarrée sur le site d’essais SEM-REV de Centrales Nantes, 1er site français d’essai en mer multi-technologies à 20 km des côtes, au large du Croisic. Le projet est porté par un consortium qui réunit la start-up Ideol, Bouygues Construction et Centrale Nantes.
  • Floatgen est un concentré d’innovation :
  • Un flotteur de 5000 tonnes à la géométrie particulière qui lui confère une très grande stabilité. Il est en béton creux, ce qui a permis de réduire son coût.
  • Des lignes d’ancrage en nylon sur un ancrage permanent conçu pour résister aux tempêtes les plus fortes dans la zone
  • Une connexion au réseau électrique assurée via un hub sous-marin relié à un poste électrique terrestre par un câble d’une puissance de 8 Mw.
Après une montée en charge progressive, Floatgen est entrée en production le 18 septembre 2018 pour alimenter en électricité l’équivalent de 5000 habitants, soit la taille de la ville du Croisic et ses environs. Cet événement donne le départ pour le déploiement d’éoliennes en mer, une opportunité unique pour la France de devenir leader mondial de l’éolien flottant.
Publié le 31 décembre 2019 Mis à jour le 31 décembre 2019